obligations personnelles des époux

Répondez maintenant et gagnez 5 points Solulaw
Adeline MeliIl y a quelques jours
Il y a quelques joursimage description

DEVOIR DE SECOURS ET D'ASSISTANCE ENTRE EPOUX

Bonjour, Les époux se doivent mutuellement secours et assistance. La seule chose à faire pour contraindre votre épouse est de saisir le juge aux Affaires familiales qui statuera sur les obligations des époux selon leurs facultés respectives. Rien ne peut être fait quant au soutien moral qui relève de la compréhension de chacun, par contre , le soutien financier ou économique, dénommé contribution aux charges du ménage est une obligation qui découle du mariage. Je vous souhaite de tenir bon.

Répondez maintenant et gagnez 5 points Solulaw
Benjamin BeaulierIl y a quelques jours
Il y a quelques joursimage description

Délaissement familial

L'abandon moral et matériel des enfants d'un ménage est sanctionné par la loi, chaque époux ayant des obligations envers l'autre. Il conviendrait dans un premier temps d'attirer l'attention de votre mari sur son comportement, et sur le fait qu'il doit respecter ses obligations. Si la situation persiste, et que par exemple votre mari n'assume plus du tout un soutien moral et/ou financier, vous avez la possibilité de déposer plainte, et également d'envisager une procédure de divorce pour faute.

Répondez maintenant et gagnez 5 points Solulaw
Caroline Yadan PesahIl y a quelques jours
Il y a quelques joursimage description

séparation de fait pendant le mariage

La séparation d'un commun accord entre les époux ne constitue pas une faute. En revanche, elle représente un motif du divorce pour "altération définitive du lien conjugal" si elle existe depuis au moins deux années.

Répondez maintenant et gagnez 5 points Solulaw
Olivier BessonIl y a quelques jours
Il y a quelques joursimage description

Devoirs respectifs des époux

Aux termes de l'article 212 du Code Civil :"Les époux se doivent mutuellement respect, fidélité, secours, assistance." Le manquement grave ou renouvelé de respect d'un époux à l'égard de son conjoint, peut justifier de la part de ce dernier, si ce manquement lui rend intolérable le maintien de la vie commune, l'engagement d'une procédure en divorce pour faute (art.242 du Code Civil).